Garder de bonnes habitudes alimentaires, même au bureau

LUXEMBOURG – Après deux ans de pandémie et de télétravail, le retour au bureau peut rimer avec le retour de mauvaises habitudes alimentaires.

«Avec la crise et le télétravail, les gens grignotaient plus qu’au bureau, lance Camille Soumoy, coach en nutrition au Luxembourg. Bien souvent, ils travaillaient dans le salon avec gâteaux, bonbons à portée de main». En plus de cela, le côté sédentaire «peut entraîner une prise de poids si on mange autant, mais en faisant moins d’efforts», ajoute-t-elle.

Retour au bureau peut rimer avec retour «de mauvaises habitudes alimentaires, selon la spécialiste. Ceux qui ont pris l’habitude de cuisiner doivent la garder et emporter leurs repas au bureau». Camille Soumoy insiste sur l’importance de se remettre en mouvement en se garant un peu plus loin du bureau et marcher, privilégiant les escaliers ou encore en s’aérant le temps de midi.

Une collation vers 10h

Malgré les idées reçues, les goûters sont importants. «Petit-déjeuner à 6h et déjeuner à 13h, ça fait une longue période sans manger. On peut prendre une collation vers 10h. Une poignée d’oléagineux, par exemple. Sa main donne la quantité parfaite. On peut compléter avec de l’eau, de la tisane ou du thé. Le but est de tenir jusqu’au repas de midi».

Dans l’après-midi, «le goûter permet de limiter la tentation de prendre un apéritif pour relâcher la pression après le travail. «On peut opter pour des oléagineux, du chocolat avec au moins 70% de cacao, des fruits et une boisson. Si le repas du midi a été frugal, le goûter peut être plus copieux avec du pain complet, de la purée d’amande ou de cacahuète avec une demi-banane», conclut la coach en nutrition.

Source: www.lessentiel.lu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.